• Saint Valentin … deux jours plus tard …

     

    keep_goyng.jpg

     

    Saint Valentin culotté de l'audace, d'aimer,

    Ouvre, fébrilement, la porte de la cuisine,

    Cœur en appétit prêt à profaner, consommer,

    L'idole de son désir aux courbures Mélusine,

    Posée sur la table, telle une offrande allumée,

    Parfumée à l'iode d'un jardin d’Éden à matines,

    S’émerveille devant le fruit écumeux de l'aimée,

    De posséder sa consistance enflammée libertine,

    Son entre lèvres abricot, houleuse à la fougueuse,

    Langue et roulements besogneux, frémit sa cime,

    Mais une lumière épineuse bouscule sa fiévreuse,

    Envie, au réveil d'une dulcinée fanée et anonyme !

     

    © Max-Louis MARCETTEAU 2014

     

     

  • Résine de nuit

    Notes_silences.jpg

    Je résine mes mots, bois la sève d'un sein,
    Les lignes moussent et trémoussent d'envie,
    L'encre qui sèche telle une larme sans vie,
    Frisson d'incertitude, séisme d'écume de fin,
    Impasses tâchées d'une boue angoissée rubis,
    L'habit de mes nuits est un carnaval païens,
    Sang de réalité à l’œil entre deux points,
    Dépossédé de principes le naufrage séduit !

    © Max-Louis MARCETTEAU 2014